Logo Fronta-Contact : informations aux frontaliers
Fronta Contact : site d'information aux travailleurs frontaliers, assurance, immobilier, emploi, divertissement, famille, vente déstockage, Suisse, France, Franche Comté

Information pour les frontaliers suisses et français, sorties loisirs, assurances, immobilier, emploi...

actualite des frontaliers france suisse


INFO FRONTALIERS




FRONTALIERS BESOIN D'AIDE ET D'INFOS CONSULTER NOS RUBRIQUES SPÉCIALISÉES




La Suisse compte environ 208'000 frontaliers
Le nombre de frontaliers a augmenté de 26% ces 5 dernières années, selon des chiffres de l'OFS publiés mardi. A la fin du premier trimestres 2008, 208'000 frontaliers de nationalité étrangère travaillaient en Suisse, en hausse de 5,5% par rapport à 07. Entre 06 et 07, la progression s'était élevée à 9,5%. Actuellement, 4,7% des actifs en Suisse sont des frontaliers (4% en 2003). Ils sont proportionnellement plus nombreux à travailler dans le secondaire (40% du total), mais le nombre d'emplois dans le tertiaire croît fortement. Enfin, 54% des frontaliers sont français, 22% italiens et 21% allemands



La situation sur le marché du travail


Le chômage en Suisse a reculé en juin pour le cinquième mois consécutif, le nombre de chômeurs diminuant de 6601 à 144 473. Le taux de chômage atteint 3,7%, contre 3,8% en mai.

Le Jura et le Jura bernois connaissent une évolution semblable. Le taux de chômage baisse de 5,3 à 5,1% dans le Jura et de 4,6 à 4,3% dans le Jura bernois.

Le chômage en juin a diminué dans tous les cantons romands, même si l’ampleur du phénomène apparaît globalement supérieure à son niveau d’il y a douze mois. Le Valais a profité de la plus forte contraction, avec un taux de chômage qui a reculé de 0,5 point à 3,6%.

Neuchâtel, qui avec la crise a connu la plus forte poussée de chômage du pays, continue pour sa part à voir son taux refluer. Celui-ci est tombé à 6% de la population active, soit une baisse de 0,1 point. Genève, que Neuchâtel avait un temps rattrapé, a vu son taux de chômage diminuer de 0,1 point à 7% (toujours le plus élevé de Suisse).

Avec un taux de chômage de 5,1% (–0,2 point) à fin juin, le Jura compte 1738 chômeurs (respectivement –76 et –10 en comparaisons mensuelle et annuelle).

Le canton de Berne, avec sa minorité francophone, dénombrait 13 496 chômeurs à la fin du mois dernier, pour un taux de chômage de 2,6% (–0,1 point). Le Jura bernois inscrit 1113 chômeurs (–64) et un taux de 4,3% (–0,3). Fribourg enregistre toujours le taux le plus bas de Suisse romande, avec –0,2 point à 2,9%.

«La baisse reflète la reprise conjoncturelle», a noté Serge Gaillard, chef de la Direction du travail au Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO).









actualite des frontaliers france suisse
logo Oscaro